95 % des Français pratiquent le DIY… et autres chiffres !

TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTES

Bricolage, cadeaux de Noël, décoration, mode, cosmétique… le DIY s’étend à tous les domaines, et apporte une réponse concrète aux préoccupations économiques et environnementales des consommateurs. Combien de personnes pratiquent le DIY ou le bricolage ? Pourquoi ? Voici les derniers chiffres en la matière.

Les français et le DIY en chiffres

Sommaire

Le saviez-vous : le concept du « Do It Yourself » (ou « Faites-le vous-même » pour les amoureux de la langue de Molière) est apparu aux États-Unis dans les années 70, et à fait son grand retour en France dans les années 2000. Du chantournage aux produits cosmétiques, le confinement de 2020 a ensuite donné un coup de projecteur sur cette pratique, à telle point que la quasi-totalité des Français le pratiquent aujourd’hui.

Qui pratique le DIY ?

Ils réparent leurs objets cassés, fabriquent des petits cadeaux faits maison ou conçoivent leur propre lessive… qui sont les amoureux du DIY ? Les différentes études sur le sujet nous permettent de savoir que…

  • 96 % des femmes pratiquent au moins une activité DIY chaque année, ainsi que…
  • 94 % des hommes
  • 98 % des personnes âgées
  • 96 % des jeunes

Que font les amateurs de DIY ?

Le DIY concerne toute une palette d’activité. Du jardin à la cuisine, vous pouvez retrouver les amateurs de DIY affairés un peu partout dans la maison.

  • 88 % des Français cuisinent des produits bruts non transformés
  • 63 % réparent leurs objets et produits cassés
  • 57 % cherchent à donner une seconde vie à des objets
  • 55 % font du bricolage
  • 36 % aiment créer des objets nouveaux
  • 20 % cuisinent leur propre pain
  • 24 % fabriquent leurs produits d’entretien
  • 16 % conçoivent leurs cosmétiques ou leurs savons

De manière générale, les femmes se concentrent principalement sur la confection d’objets, la fabrication des produits ménagers et de produits de beauté. Tandis que les hommes les devancent sur la réparation et le recyclage d’objets. Malgré tout, l’écart entre les genres reste peu marqué, et vous trouverez des amateurs de DIY masculins et féminins dans toutes les pratiques. Par ailleurs, beaucoup ne se limitent pas à une seule activité !

  • 62 % des amateurs de DIY pratiquent au moins 3 activités différentes
  • Et 6 % sont de véritables champions du DIY avec au moins 8 activités !

Quelles sont les motivations des amateurs de DIY ?

Pourquoi cette envie soudaine de fabriquer ses propres cosmétiques, ses cadeaux de Noël ou confectionner ses propres vêtements ? Les études sur les amateurs de DIY montrent que leurs motivations sont multiples :

  • 83 % des Français pratiquent le DIY pour réduire leurs dépenses
  • 73 % estiment que c’est un bon moyen de protéger l’environnement, de manière générale
  • 67 % pour avoir des produits de qualité, qui répondent à leurs besoins et leurs préférences
  • 65 % pour éviter le gaspillage
  • 61 % pour le plaisir
  • 43 % pour se détendre
  • 37 % pour avoir la fierté de créer quelque chose de leurs propres mains

Vous l’aurez compris, la motivation principale reste économique. Et ce n’est pas l’inflation et la crise actuelle qui devrait faire diminuer cette tendance. Mais est-ce vrai ? Le DIY permet-il de faire des économies ? Oui !

272 € / an

C’est le montant économisé, en moyenne, par les amateurs de DIY grâce à leurs divers projets. Car à qualité égale, un produit coûte moins cher lorsqu’il est fait maison.

Pas mal, n’est-ce pas ?

Quelles sont les difficultés des amateurs de DIY ?

Un projet DIY est généralement source de plaisir, mais (parfois) aussi un parcours du combattant. Quelles sont les principales difficultés des amateurs de DIY ?

  • 67 % indiquent qu’il est parfois difficile de trouver l’ensemble des ingrédients et produits nécessaires à leur projet DIY
  • … 62 % sont obligés de multiplier les magasins pour les trouver

Leurs pistes de solution face à ces difficultés ?

  • 96 % suivent déjà des tutoriels pour les aider
  • 75 % seraient prêts à se rendre dans un magasin spécialisé pour suivre un atelier de recyclage ou de réparation d’objet
  • 69 % aimeraient y trouver des kits comprenant les ingrédients, les ustensiles et le mode d’emploi
  • 75 % des amateurs de DIY ont prévu de transmettre leur savoir, en enseignant à leurs enfants à réparer ou créer des objets du quotidien eux-mêmes

NOS COMPARATIFS

Scie à chantourner

Scies japonaises

Dremel

Peintures non toxiques

LES AUTEURS

Auteurs Dans Notre Atelier

Charlène & Georges
Passionnés de bricolage, mon père Georges et moi partageons ici tous nos conseils pratiques et nos projets. Prêt, feu, sciez !

Sources

  • « Do-it-yourself » : la renaissance du faire soi-même, Le Monde, 07/07/2019
  • Kantar – Le DIY sur les marchés de l’entretien et de la beauté (publié le 12 mars 2018)
  • « C’est moi qui l’ai fait » Do it yourself [Titrez vous-même], Libération, 21/12/2017
  • « L’impact de la crise de la COVID-19 sur la consommatioon alimentaire en France : parenthèse, accélérateur ou élément de rupture de tendances ? », de FranceAgriMer
  • DIY : le « faire soi-même » promis à un bel avenir, Les Échos, 31/05/2020
  • « Le « Faire » : nouvel horizon des marchés de consommation, étude de l’ObSoCo
  • L’Observatoire E.Leclerc des Nouvelles Consommations, 2019