Comparatif des meilleures peintures à l’eau non toxiques

TEMPS DE LECTURE : 8 MINUTES

Vous souhaitez rénover un meuble, peindre un jouet en bois, le mur d’une chambre ou simplement faire une activité créative avec vos enfants ? Acrylique, gouache, vinylique, peintures naturelles… difficile de vous y retrouver dans la jungle des peintures à l’eau, n’est-ce pas ? Surtout si vous êtes à la recherche d’un produit non toxique, qui protégera votre santé, celle de vos enfants, et l’environnement.

Peintures et vernis non toxiques

Dans ce guide, nous avons donc trois objectifs :

  • Vous guider dans le choix de la bonne peinture à l’eau en fonction de votre projet
  • Vous aider à identifier les peintures les moins toxiques
  • Vous permettre de comprendre les propriétés de chaque type de peinture

Utilisez le sommaire pour accéder directement à la partie qui vous intéresse. C’est parti !

Quelle peinture pour quel projet ?

Ci-dessous, découvrez les peintures à l’eau à privilégier en fonction de votre besoin : peindre un projet DIY, un jouet pour enfant, un vieux meuble, les murs d’une chambre ou simplement organiser une activité d’arts créatifs.

Quelle peinture à l’eau utiliser pour vos projets DIY ?

🏆 La peinture acrylique !

Les projets DIY ont la particularité de s’exprimer sur de nombreux supports : bois, métaux, textiles, verre, céramique, pierre… Et les peintures acryliques basiques sont justement conçues pour adhérer à un maximum de matériaux différents. Si, comme nous, vous aimez expérimenter et varier les projets, nous vous recommandons de miser sur l’acrylique qui pourra autant vous servir à peindre une boîte en bois, qu’une carafe en verre ou un tipi pour enfants en tissu.

Et parce que vous pourrez utiliser l’acrylique dans de nombreux projets, nous vous recommandons d’éviter les 50 petits tubes que vous épuiserez très vite, ou qui finiront par sécher. Au contraire, pensez à choisir un set avec quelques couleurs basiques (rouge, bleu, jaune, noir et blanc – idéalement) que vous pourrez mélanger entre elles pour créer toutes les couleurs possibles et imaginables. Et n’hésitez pas à miser sur de grands contenants d’un litre, la peinture s’y conserve plus longtemps.

🛒 Nos peintures à l’eau préférées pour… le DIY

Quelle peinture à l’eau utiliser pour peindre des jouets pour enfants ?

🏆 La peinture acrylique (ou la gouache)

Peindre un jouet pour enfants demande une attention particulière. Charlène – à la plume de ce blog – en fabrique très régulièrement et s’est longuement penchée sur le sujet. C’est pourquoi, elle privilégie :

  • La gouache, quand elle pense devoir faire des retouches ou des dégradés… car la gouache se « réactive » à l’eau, il est donc possible de la retravailler une fois sèche.
  • La peinture acrylique, quand elle est sûre du rendu et de la couleur qu’elle souhaite obtenir… car une fois sèche, la peinture acrylique ne peut plus être retravaillée.

Dans les deux cas, Charlène veille toujours à utiliser des peintures qui disposent de la fameuse “norme jouet” (aussi appelée par son petit nom technique “EN71”) et qui assure qu’elle a bien été certifiée en laboratoire. Par ailleurs, il est recommandé de recouvrir les peintures d’un vernis de protection, à la norme jouet également.

À noter, il existe aussi des alternatives aux peintures pour les jouets : Charlène aime particulièrement les huiles teintées (à la norme jouet, une fois de plus), ou les teintes pour bois (recouvertes d’un vernis… à la norme jouet). Vous pourrez bientôt retrouver un article dédié à ces autres produits sur le blog.

🛒 Nos peintures à l’eau préférées pour… les jouets pour enfants

Tous les produits (peinture + vernis) ci-dessous ont été sélectionné parce qu’ils disposent de la norme jouet EN71 qui vous assure des produits non toxiques pour vos enfants.

Quelle peinture à l’eau utiliser pour rénover un meuble ?

🏆 Une peinture naturelle (ou une acrylique très propre)

Les peintures que nous utilisons dégagent des composants volatiles (les fameux COV) et sont les grandes responsables de la pollution intérieure de nos habitations. La teneur en COV d’une peinture varie énormément en fonction des marques et du type de produit. Les murs et les meubles d’une pièce représentent une surface importante et contribuent donc grandement à cette pollution intérieure, il est donc très important de choisir des produits les plus sains possibles !

Pour rénover un meuble, nous recommandons d’utiliser une peinture acrylique spéciale bois (avec moins de 5 g/L de COV), ou d’une peinture naturelle qui n’en contient pas (ou très peu).

🛒 Nos peintures à l’eau préférées pour… rénover un meuble

Les peintures à l’eau pour peindre un mur

🏆 Une peinture naturelle

Comme nous l’expliquions plus haut, les peintures sont grandement responsables de la pollution intérieure de nos maisons. En séchant (puis par la suite), elles émettent des composants volatiles toxiques et dangereux pour les adultes comme pour les enfants.

Alors que l’on parle de peinture pour une chambre de bébé, ou simplement de la buanderie dans laquelle vous ne mettez pas beaucoup les pieds, nous recommandons tout de même de privilégier des peintures naturelles (ou à minima, des peintures acryliques traditionnelle avec un excellent score et des certifications qui garantissent sa non toxicité). Oui, elles sont plus chères. Mais elles sont de meilleure qualité et tiennent souvent plus longtemps. Et la majorité d’entre elles sont TRÈS largement en dessous des seuils autorisés sur tous les éléments potentiellement toxiques. C’est donc un investissement qui nous semble parfaitement intelligent, pour un espace dans lequel vous allez dormir, manger et vivre tous les jours.

🛒 Nos peintures à l’eau préférées pour… les murs d’une chambre

Comment savoir si une peinture est toxique ?

Pendant longtemps, les solvants privilégiés dans les peintures étaient constitués d’hydrocarbures (comme le white-spirit, par exemple) et donc toxiques. Dites bonjour aux allergies, aux intoxications et aux problèmes respiratoires divers ! Et si les peintures à l’eau d’aujourd’hui sont réputées comme les moins toxiques, elles ne sont pas complètement exemptes de produits dangereux. Alors pour vous assurer que votre peinture à l’eau est la moins toxique possible, voici quelques éléments à surveiller :

💧 Est-elle lavable à l’eau ? En théorie, elle doit l’être. Sinon, ce ne serait justement pas une peinture à l’eau. Mais rien ne vaut un petit coup d’œil à l’étiquette pour en être sûr(e).

☠️ Quel est son niveau d’émission de COV (= les éléments toxiques qui s’évaporent dans l’air pendant le séchage ) ? C’est indiqué sur l’étiquette. En théorie, les peintures murales ne doivent pas contenir plus de 30g/L. Dans notre atelier, nous sommes plus exigeants (et ne pouvons que vous recommander d’en faire de même) et utilisons uniquement des peintures avec moins de 5 g/L.

🎓 Quelle est son score (entre A+ et C) ? Cet indice calcule le niveau d’émissions de substances volatiles dans l’air intérieur, présentant un risque de toxicité par inhalation. On vous recommande très fortement les produits étiquetés A+.

🏆 Dispose-t-elle de labels ou de certifications ? Vérifiez qu’elle ait au moins l’un des labels suivants : Label Pure, NF environnement, Ecolabel européen, Ange bleu (l’un des plus stricts), norme « Jouets »…

🧑‍🍳 Peintures pour enfant : utilise-t-elle des ingrédients “à risque” ?  L’association UFC Que Choisir alerte sur la présence de composés indésirables, au-delà des quantités recommandées, dans plusieurs peintures à l’eau pour enfants qu’ils ont pu tester. Sont incriminées : les allergènes MIT/MCIT, le phénoxyéthanol (toxique pour le foie) et le formaldéhyde (cancérogène et irritant). Si ces composants ne sont pas forcément risqués pour nous, adultes, ils le sont pour les enfants qui touchent la peinture à la main ou la mettent à la bouche.

Peintures à l’eau : retour sur leurs caractéristiques

La grande famille des peintures à l’eau comprend de nombreux membres, et une généalogie qui remonte à plusieurs générations. On trouve notamment des traces d’utilisation de gouache dans l’Égypte ancienne, alors que des peintures à l’eau comme l’alkyde n’ont que quelques décennies.Leur point commun ? Vous l’aurez deviné : c’est l’eau. Ce qui les différencie ? C’est leur “liant”, à savoir le produit qui lie cette eau aux pigments et aux autres additifs. Aperçu des grands types de peintures à l’eau que vous pourriez être amené à utiliser dans vos projets.

La gouache

La gouache, c’est notre petite madeleine de Proust à tous. Elle ramène à l’enfance, aux premiers dessins de fête des mères et aux activités créatives en maternelle, n’est-ce pas ? Mais trêve de rêverie, la gouache est aussi un produit très technique. C’est une peinture à l’eau qui utilise un liant à base de gomme arabique que l’on obtient en incisant un arbre d’acacia et en récupérant le liquide qui en coule. La gomme arabique est utilisée depuis plusieurs millénaires (oui oui) dans le monde !

👍 On l’adopte pour… les arts créatifs, les activités avec les enfants et les projets DIY qui seront peu manipulés. Que faut-il savoir à son sujet ?

  • La gouache offre un aspect velouté, opaque, mat et des couleurs profondes.
  • Elle est aussi facile à utiliser, rapide à nettoyer et très économique.
  • On peut l’utiliser sur toutes les surfaces non grasses : carton, bois, contreplaqué, toile, etc.
  • Elle propose une caractéristique très intéressante : elle sèche rapidement, mais il est possible de la mouiller à nouveau pour la retravailler.
  • En revanche, elle nécessite l’application d’un vernis pour protéger vos projets.
  • C’est aussi une peinture à l’eau (généralement) peu toxique, car beaucoup utilisée par les enfants.

La peinture acrylique

On pense parfois (à tort) que la peinture acrylique désigne toute la grande famille des peintures à l’eau, et bien non ! En revanche, ce qui est vrai, c’est que c’est sans doute l’une des peintures à l’eau les plus utilisées, tous domaines confondus. Pourquoi on les aime tant ? Car leur liant est un polymère acrylique (= une sorte de plastique) qui permet à la peinture acrylique d’être soluble dans l’eau lorsqu’elle est mouillée… mais résistante à l’eau lorsqu’elle est sèche.

👍 On l’adopte pour… un peu tout ! La peinture acrylique peut être utilisée sur tous les supports : pour peindre une boîte en bois ou en métal, personnaliser une carafe en verre ou un textile, peindre un plafond, ou faire découvrir les arts créatifs aux enfants. Contrairement à la gouache, elle résiste très bien à la lumière, à la poussière et à l’eau en général. Et elle est tout aussi facile à utiliser.  Attention cependant, elle est très facile à nettoyer quand elle est fraîche, beaucoup moins quand elle est sèche.

Les peintures dites « naturelles »

Ici, nous parlerons des peintures « naturelles » proposées par des industriels, et pas des peintures “naturelles” fabriquées à la maison à base de farine, d’oeufs ou autre. Les peintures industrielles de cette catégorie sont composées d’ingrédients renouvelables et respectueux de la santé et de l’environnement (huile de lin, pigments minéraux ou végétaux, etc.) On peut y retrouver des peintures à la chaux, aux algues, végétales…

👍 On les adopte pour… les projets DIY, la rénovation de meubles, les murs et le bricolage courant. Les peintures naturelles sont souvent plus chères, mais aussi de meilleure qualité que les peintures traditionnelles. Elles sont généralement tout à fait adaptées aux projets en bois ou dans d’autres matières « poreuses » (plus rarement aux métaux ou à la céramique, en revanche). Attention, on les évite pour les activités peinture avec les enfants : malgré leur non toxicité, elles ne sont pas faites pour être mises à la bouche ou dans les yeux.

Les autres types de peintures à l’eau

La famille des peintures à l’eau regroupe aussi les peintures vinyliques et les peintures alkydes : nous ne dirons que quelques mots rapides dessus, car il est plus difficile de les trouver et elles sont rarement utilisées par les amateurs de DIY et de bricolage.

La peinture vinylique est une peinture à l’eau très couvrante, adhérente, facile à appliquer et légèrement “élastique”. C’est pourquoi on l’utilise surtout pour la mélanger avec d’autres composants afin de créer des peintures à effet, ou comme sous-couche pour des supports très poreux (comme le plâtre, par exemple). Elle a donc un usage plus “technique” que décoratif.

La peinture alkyde est également une peinture à l’eau, et l’une des formulations les plus récentes du marché. Elle est très résistante, et peut même s’utiliser dans la salle de bain, la cuisine ou en extérieur. Elle utilise très peu de composants toxiques, en revanche elle à la particularité de mettre plusieurs semaines à sécher à coeur, ce qui rend son utilisation difficile dans le DIY ou le bricolage courant.

Le sommaire

Quelle peinture pour quel projet ?

Les projets DIY

Les jouets pour enfants

Rénover un meuble

Peindre un mur

Comment savoir si une peinture est toxique ?

Peintures à l’eau : retour sur leurs caractéristiques

La gouache

L’acrylique

Naturelle

… Et les autres

LES AUTEURS

Auteurs Dans Notre Atelier

Charlène & Georges
Passionnés de bricolage, mon père Georges et moi partageons ici tous nos conseils pratiques et nos projets. Prêt, feu, sciez !